France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 1329

Text in this manuscript

Data Source: Pinakes

Éphrem (saint, 0306?-0373) : Opera [Grec].

Éphrem (saint, 0306?-0373) : Opera [Grec].

Euphrosynus coquus (S.), Vita (BHG 628) [Grec].

Preces quaedam [Grec].

  • Related work : Preces quaedam
  • Folios : 233-*
  • Incipit : Ἀνισταμένου σου ἐκ τοῦ ὕπνου (Source : Pinakes)

Stephanus Sabaita : Mandata ad Renuntiantes Saeculum [Grec].

Varia (Philosophica) [Grec].

  • Related work : Varia (Philosophica)
  • Folios : 183v
  • Incipit : Τρεῖς εἰσὶ διαφοραὶ τοῦ ψεύδους (Source : Pinakes)

Bibliography

  • C. Astruc, M. Concasty, Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits grecs. Troisième partie : Le Supplément grec, Tome III, numéros 901-1371, Paris, 1960 (Version en ligne)

Contents

  • 1(ff. 1-10v. 12r.v. 11r.v. 14r.v. 13r.v. 15-24v) S. ÉPHREM, Sermo compunctorius 1 (éd. Assemani [gr.-lat.], t. I, Rome 1732, pp. 28-40).


    2(ff. 25-38) S. JEAN CHRYSOSTOME*, in parabolam de filio prodigo (M. 59, 515-522) : le scribe a omis (f. 33v) les mots οἱ ταύτης γευσάμενοι — τελεσιουργῆσαν (M., 520, ll. 16-35).


    3(ff. 38-47v) [S. ÉPHREM], Oratio in vanam vitam et de poenitentia, attribuée dans le ms. à S. Jean Chrysostome, sous le titre Τοῦ... Ἰω[άννου]... τοῦ Χρ[υσοστόμου] λόγος εἰς τὸν μάταιον βίον καὶ εἰς κοιμηθέντας (éd. Assemani [gr.-lat.], t. III, Rome 1746, pp. 308-314).


    4(ff. 47v-63) Vie de Saint Jean Calybite [BHG3 868] (M. 114, 568-581).


    5(ff. 63-91) ANASTASE LE SINAÏTE, in Psalmum VI (M. 89, 1077-1116).


    6(ff. 91v-97v) Vie abrégée d'Euphrosynos le cuisinier [BHG3 628] (éd. L. Clugnet, dans Revue de l'Orient Chrétien, X, 1905, pp. 42-45).


    7(ff. 97v-105v) Sous le titre Θρῆνοι κατανυκτικοὶ τοῦ ἁγίου Ἐφραίμ, série de lamentations apparentées, malgré de sensibles variantes, au discours 29 d'ISAÏE de Scété (en latin dans M., P. G. 40, 1199-1206 ; texte grec dans le islin 123, ff. 194v-200v).


    8(ff. 105v-111) Récit d'Isaïc l'anachorète sur Macaire et les sept moines d'Alexandrie, τοῦ ἀϐϐᾶ Μάρκου sic ms. [BHG3 1445 r] (inc. Διηγήσατο ἡμῖν ὁ μακάριος Ἡσαίας ὅτι · Καθεζομένου μου ποτὲ πλησίον τοῦ ἀϐϐᾶ Μάρκου) : ce récit se retrouve dans un ms. arménien, ainsi que dans plusieurs mss grecs de Moscou (cf. W. Bousset, Apophthegmata, Tubingue 1923, p. 170 et p. 184) ; il se lit également en tête des recueils de Gerontica des mss Naniani 99, 101 et 102 (cf. Mingarelli, Graeci Codd. mss apud Nanianos, Bologne 1784, pp. 199-201) ; il est édité, avec des divergences, dans le recueil ascétique de Paul de l'Évergétis (livre I, ch. 22+ livre III, ch. 44 : éd. de CP. 1861, I, pp. 75-76, col. 2, l. 28+ III, pp. 129-130). Cf. une version fort différente dans le Suppl. gr. 1319, ff. 156-160v.


    9(ff. 111v-112v) Récit concernant Eulogius et ses disciples [BHG3 2128] (éd. dans Paul de l'Évergétis, livre I, ch. 22, pp. 73-74 ; cf. Bousset, op. cit., p. 172 et p. 184).


    10(ff. 112v-114v) Question d'un disciple, et réponse du vieillard, sur la vie comparée des laïcs et des moines (éd. dans Paul de l'Évergétis, livre I, ch. 29, p. 102 ; cf. Bousset, op. cit., p. 170 et p. 184) ; notre texte est plus long que celui de l'édition.


    11(ff. 114v-119v) Douze apophthegmes de toute provenance : une huitaine d'entre eux sont repérables dans l'ouvrage de Bousset, trois semblent inédits ; celui du f. 117r.v n'est qu'un extrait du discours 21 d'ISAÏE de Scété (cf. Coisl. 282, f. 1v ; en latin dans M., P. G. 40, 1159 A 14-C 1).


    12(ff. 119v-120) S. ÉPHREM, De beatitudinibus (éd. Assemani [gr.-lat.], t. II, Rome 1743, p. 334 B-F 1) ; la suite diverge de l'édition ; elle semble comporter deux autres fragments distincts : a (ff. 120-121) inc. Τί ἡμᾶς ὠφελήσει ὁ κόσμος οὗτος, et b (ff. 121-123) inc. Ὁ καταφρονῶν τοῦ κόσμου τούτου.


    13(ff. 123-124v) Cinq questions du PS.-ATHANASE ad Antiochum ducem, dans une rédaction abrégée : questions 74. 75. 78. 80. 81 (M. 28, 645-648).


    14(ff. 124v-126v) ÉTIENNE LE THÉBAIN, Recommandations à ceux qui renoncent au monde, Στεφάνου Θηϐαίου ἐντολαὶ τοῖς ἀποτασσομένοις ms. (inc. Πρῶτον μὲν, μὴ ἔχε κοινωνίαν μετὰ γυναικῶν ; les ff. 125 et 125a sont lacérés verticalement et ne conservent que d'étroites bandes de texte) ; cet opuscule est conservé dans divers mss athonites (v. les numéros 89, 3766, 4449 et 4528 [= Sainte-Anne 8, Dionysiou 232, Iviron 329 et 408] du catalogue de Lambros, ainsi que le Vatoped. 472 ; dans le premier de ces mss cités, qui est de date récente, le texte est attribué à tort à Étienne le Sabaïte).


    15(ff. 126v-145v) [S. JEAN CLIMAQUE, Scala Paradisi, gradus 5], περὶ μετανοίας τῆς μεμεριμνημένης καὶ ἀληθῶς ἐναργοῦς ms. (Μ. 88, 764-781).


    16(ff. 145v-147v. 156r.v. 148-155v) Vingt-six apophthegmes, qui figurent tous dans le recueil de Paul de l'Évergétis (livre I, du ch. 32 au ch. 45, entre la p. 114 et la p. 163 de l'éd.), sauf le dernier qui n'est autre que le vingt-quatrième apophthegme de Pœmen dans la collection alphabétique (M. 65, 328).


    17(ff. 157-166) S. MAXIME, choix de chapitres sur la charité : a(ff. 157-162) centur. II, ch. 1. 2. 6. 10. 14. 31. 33. 42. 47. 49. 50. 62. 63. 67. 81. 85. 88 (M. 90, 984-1013) ; b(ff. 162-166) centur. III, ch. 8. 9. 11-13. 15. 37. 47. 54. 62. 73. 74. 80. 81. 87. 90. 89 (M., 1020-1044).


    18(ff. 166v-189v) Extraits de Geronticon ; le premier apophthegme débute par les mots Ἐὰν ζήσῃ τις τὰ ἔτη τοῦ Μαθουσάλα. On reconnaît (ff. 170v-174) un choix effectué dans la suite de conseils qui figure notamment dans le Paris. gr. 1596, pp. 660-672, et aux ff. 211v ss du ms. de Berlin décrit par W. Bousset (op. cit., pp. 116-118, où sont mentionnées les références au recueil de Paul de l'Évergétis). Quatre pages et demie (ff. 174v-176v) sont placées sous le nom d’Ἠσαάκ (inc. Ἐὰν γὰρ ποτὲ εὑρέθῃς ἄξιος τῆς ἀναχωρήσεως). La majeure partie de ce qui suit semble inédite ; il faut relever (ff. 183v-185v) un développement sur les trois sortes de mensonge (inc. Τρεῖς εἰσὶ διαφοραὶ τοῦ ψεύδους). Aux ff. 188-189v, figurent, sous forme anonyme, les quatre enseignements d'Ammonas (éd. F. Nau, Patr. Orient., t. XI, 1915, pp. 455 ss) : notre ms. ne reproduit fidèlement que le début du premier alinéa (p. 455, ll. 1-11) ; les trois autres enseignements sont paraphrasés plus brièvement.


    19(ff. 189v-193v) Sous le titre Ἀποφθέγματα ἁγίων π(ατέ)ρων τῶν ἐν ἀσκήσει γηρασάντων ὡς ἐν ἐπιτομῇ τῶν [sic] εἰς ἄκρον αὐτῶν ἀρετὴν δηλοῦντα, vingtième section du recueil méthodique de Vitae Patrum décrit par Photius (Bibliotheca, cod. 198 : M. 103, 665 B 14-15). Dom Wilmart, qui a donné dans la Revue Bénédictine (XXXIV, 1922, pp. 187-188) une description détaillée du recueil latin équivalent, édite (ibid., pp. 196-198) les 36 « sententiae » latines correspondant à nos ἀποφθέγματα. Dans le présent ms., la section, plus fournie, comprend 43 numéros qui se répartissent comme suit : a (f. 190) sous forme anonyme, les apophthegmes 9-11 d'Isaïe (M. 65, 181 D-184 A) ; b (ff. 190-191v) dix-sept sentences correspondant aux numéros 1-8. 21. 9-16 de Wilmart ; c (f. 191v) deux sentences inédites, qui se retrouvent dans le Coisl. 282, f. 98, où elles sont la seizième et la dix-septième de la série ; d (ff. 192-193v) vingt sentences correspondant aux numéros 17-21. 23. 22. 24-36 de Wilmart ; e (f. 193v) une sentence inédite.


    20(ff. 193v-202v) Sous le titre Διάλεξις γερόντων πρὸς ἀλλήλους περὶ λογισμῶν, 31 questions-réponses qui forment la dernière section du recueil méthodique de Vitae Patrum mentionné ci-dessus. Notre ms. compte quatre questions de plus que le Coisl. 282 (ff. 98v-100) ; une douzaine de numéros figurent dispersés dans la grande compilation de Paul de l'Évergétis ; l'ensemble a été édité (notamment d'après notre ms., affecté du sigle L) par J.-Cl. Guy (Un dialogue monastique inédit, dans Revue d'Ascétique et de Mystique, XXXIII, 1957, pp. 177-182).


    21(ff. 202v-208v) [S. MAXIME], choix de chapitres sur la charité, sous le titre Κεφάλαια τοῦ ἁγ(ίου) Ἱσαάκ : a (ff. 202v-206v) centur. I, ch. 6. 15. 29. 30. 38. 41. 42. 44. 45. 53-57. 59-61. 68. 70. 72 (M. 90, 961-976) ; b (ff. 206v-207) centur. II, ch. 10. 42. 88 (M., 985-1013) ; c (f. 207r.v) centur. III, ch. 11. 62. 80 (M., 1020-1041) ; d (ff. 207v-208v) centur. IV, ch. 16. 19. 22 (des. mut. καὶ ///// [πειρασ]μοῦ λο[γιζόμενος, M., 1052 D 10, la moitié inférieure du f. 208 ayant disparu) ; le texte reprend au f. 208v avec les mots πονηρὸν · ἀλλὰ διὰ τῆς — ἀπόϐαλε, deuxième moitié du ch. 26 (M., 1053 B 1-4) ; suit le ch. 30 jusqu'aux mots διάνοιαν. Οὐ[κ/////]σης ταύ[της (M., 1053 D 1), cinq autres feuillets ayant été arrachés après 208v.


    22(ff. 209-232v) [S. ÉPHREM], Sermo asceticus (éd. Assemani [gr.-lat.], t. I, pp. 41 ss) : notre texte, mutilé du début et de la fin, commence aux mots κενόδο]ξοι τε καὶ φιλόδοξοι (p. 41 B 1) ; le ms. omet 41 F 2-43 D 4 et 45 F 3-46 A 7 ; des. mut. ἐκπληττόμενον, ὅτι διὰ ποί[ας (p. 55 E 4), un feuillet étant perdu après 232v.


    23(ff. 233-240v) Prières diverses à dire à matines (inc. Ἀνισταμένου σου ἐκ τοῦ ὕπνου), parmi lesquelles il faut signaler (ff. 235v-236v) une εὐχὴ τοῦ ἁγ(ίου) Εὐστρατ(ίου) (inc. Μεγαλύνων μεγαλυνῶ σε, Κύριε : éditée comme œuvre de S. Éphrem par Assemani, t. III [gr.-lat.], p. 485 B-F ; la fin diverge).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Provenance

Notes

  • Trente et un cahiers, quaternions sauf 19 (7 ff.), 20 (ternion), 21 (quinion), 27 (3 ff.) et 30 (7 ff.). Les ff. 125 et 125a, lacérés, sont réduits à une largeur de 35 mm. ; le f. 208 a perdu sa moitié inférieure ; après le f. 240v, on voit encore les vestiges d'une douzaine de feuillets coupés à ras.
    L'ordre des feuillets, troublé en deux endroits, est le suivant : 1-10v. 12r.v. 11r.v. 14r.v. 13r.v. 15-147v. 156r.v. 148-155v. 157-240v.
    Tous les cahiers sont signés au milieu de la marge inférieure des quatre premiers feuillets de chacun d'eux (la série 11-19 est ainsi notée : αι’, βι’,... ηι’ et θι’). Ces signatures sont postérieures à la perturbation apportée aux ff. 11 ss : le f. 12 est noté β’ IIII alors qu'il doit occuper dans le cahier la troisième position.
    Il semble que les ff. 166v ss soient dus à une seconde main, moins soignée que la première.
    Pages réglées ; écriture sous la ligne. Titres, initiales et bandeaux en rouge.
    Sur les contre-plats de la reliure et dans les marges de quelques feuillets, barbouillages de basse époque (fragments de tropaires, essais de plume, etc.).
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Data sources