Bibliothèque de l'abbaye de Saint-Évroult

  • Type :
    • Bibliothèque / clergé régulier / moines
  • Ancien possesseur :
  • Notes :
    • "La première bibliothèque, constituée dès la fondation du monastère au VIe siècle, fut détruite à deux reprises par les invasions normandes. L'abbaye renaît en 1050 avec l'abbé Thierry de Mathonville, qui amène de Jumièges un groupe de copistes remarquables. Ses successeurs continuent son oeuvre. En quelques années, une belle bibliothèque est constituée. Quelques dons importants. Une grande quantité d'oeuvres originales des moines de l'abbaye viennent enrichir la bibliothèque au cours du XIIe s. Ordéric Vital joue un rôle de premier plan, copiant et recherchant des manuscrits dans les abbayes de France et d'Angleterre. Le catalogue ancien de la bibliothèque rédigé au début du siècle reçoit des additions jusqu'en 1150 environ. Le prêt semble assez pratiqué. Au XIIIe siècles, les moines exécutent encore de beaux manuscrits ; des dons assez nombreux s'y ajoutent. Le ralentissement de l'activité du scriptorium au XIVe siècle nécessite l'achat de manuscrits. Les accroissements sont presque nuls au XVe siècle, la situation matérielle de l'abbaye étant devenue critique. Les aliénations de livres se multiplient malgré certains efforts de conservation. Quelques manuscrits de luxe sont encore exécutés au début du XVIe siècle. A la même époque, travaux de reliure et de remise en ordre de la bibliothèque, puis abandon qui favorise de nombreuses disparitions de volumes jusqu'à la réforme de Saint-Maur (1628). Même après cette date, les religieux de Saint-Evroult se désintéressent de leurs manuscrits. Vers 1640, Dom Le Michel en fait un premier catalogue. Transfert définitif à Saint-Ouen d'une cinquantaine de volumes, choisis parmi les meilleurs, entre 1660 et 1682. A cette date, dom Bellaise rédige un bon catalogue des 159 manuscrits subsistants. La Révolution cause encore de nombreuses pertes : 80 volumes seulement furent recueillis par la bibliothèque d'Alençon." (Voir : fichier codico, IRHT) (Source : Bibale)

Aujourd'hui conservée à

Alençon. Médiathèque de la Communauté urbaine d'Alençon

Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits

Sources des données