Yu Qianlou goûtant les excréments de son père pour déterminer la gravité de sa maladie (Paris, BnF, Japonais 5330 XVI)

Source des données