Mehr et Nîk Akhtar (Paris, BnF, Arabe 6078 f.9v)

Notes

  • provient d'un mehr va mâh d'un auteur non identifié (Source : Mandragore)

Source des données