France, Paris, Bibliothèque de l'Arsenal, Ms-1186 réserve

Textes du manuscrit

Source des données : Europeana Regia

Source des données : Mandragore

Anciens possesseurs

Enluminures et décors

Anciennement dans

Bibliographie

  • Delisle, Léopold, Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque nationale, t. II, p. 263
  • Trésors de la Bibliothèque de l'Arsenal [exposition Arsenal, 1980], [Paris], BN, 1980, n°265
  • Livres en broderie, reliures françaises du Moyen Age à nos jours [exposition Arsenal, 1995], [Paris], BnF/DMC, [1995], n°3

Notes

  • Ce manuscrit, réalisé pour une femme d'après l'oraison du f. 190, rédigée au féminin ("me miserrimam peccatricem"), a probablement été commandé par la mère du roi saint Louis, Blanche de Castille. Il a en effet été peint dans un atelier parisien qui a travaillé pour la reine à plusieurs reprises. Le psautier a été conservé dès le XIVe siècle à la Sainte-Chapelle de Paris , dans l'inventaire de laquelle il apparaît pour la première fois en 1336. Charles V fit réaliser vers 1377 une chemise brodée à fleurs de lis d'or, destinée à sublimer ce manuscrit considéré comme une relique du roi capétien Louis IX, canonisé en 1297 et plus connu sous le nom de saint Louis. Le psautier dit de saint Louis et de Blanche de Castille est demeuré à la Sainte-Chapelle jusqu'à la Révolution française. Confisqué et versé dans les dépôts littéraires en 1791, il a été attribué à la Bibliothèque de l'Arsenal, où il est entré en 1798. Le psautier a été brièvement déposé au Musée des Souverains, musée destiné à abriter des objets ayant appartenu aux souverains de la France, créé en 1852 par la volonté du prince-président Louis-Napoléon et définitivement supprimé en 1872 (étiquette, no 65, au contreplat supérieur). Le psautier est conservé depuis le XIXe siècle dans un coffret de chêne, à clous d'acier carrés.La chemise à fleurs de lis est également conservée à la Bibliothèque de l'Arsenal. (Source : BnF, Bibliothèque de l'Arsenal)
  • Psautier latin, dit de saint Louis et de Blanche de Castille (Source : Bibale)

Vie du livre

Sources des données