France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 384

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Quaedam (Logica) [Grec].

  • Œuvre associée : Quaedam (Logica)
  • Feuillets : 136
  • Incipit : Ὥσπερ οἱ ἀναγινώσκοντες πρῶτον μὲν τὰ στοιχεῖα (Source : Pinakes)

Varia (Versus et epigrammata) [Grec].

Intervenant

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • R. Browning, C. Constantinides, Dated Greek Manuscripts from Cyprus to the Year 1570, Dumbarton Oaks Studies 30, Washington, DC, Nicosia, Dumbarton Oaks Research Library and Collection, 1993
  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)

Présentation du contenu

  • 1 [OLYMPIODORE, in Aristotelis meteora] (éd. G. Stüve, Comment. in Arist. gr., XII, 2, Berlin, 1890) : (ff. 1-47) in Meteora 1, 1-14 ; inc. mut. [πάντα] γινό[μενα] τὰ ἐνταῦθα, des. ταύτης γὰρ τὸ πλατὺ οἰκεῖον (p. 3, 13-123, 13) ; (ff. 48-79) in Meteora 2, 1-6 et 3, 1 (Stόve, p. 125-209, 11 Φυλάττει τὴν διάστασιν) ; (ff. 80-107) in Meteora 3, 2-6, Ἀριστοτέλους μετεωρολογικῶν βιϐλίων τρίτον ms. ; (ff. 108-135) in Meteora 4.


    2 (ff. 136-150v) introduction à la logique ; sorte de résumé et d'exposé de l'Organon d'Aristote par un philosophe chrétien ; inc. Ὥσπερ οἱ ἀναγινώσκοντες πρῶτον μὲν τὰ στοιχεῖα μανθάνουσιν, des. οἷός τε ὢν ἐπιστήμην πᾶσαν καὶ τέχνην ἰχνηλατεῖν : — τέλος τῆς φιλοσοφίας.


    3 [M. PSELLOS], (ff. 151-154v) arithmetica ; (ff. 155-161) geometria jusqu'aux mots ταῖς ἡγουμέναις τῷ ἐν τῷ ἑτέρῳ. Les deux opuscules ont été édités par Fr. Contarini, Doctissimi Pselli opus dilucidum in quattuor mathematicas disciplinas, Paris, 1545, ff. 5-20, 27v-50, 15.


    4 MÉLÈCE LE MOINE, de natura hominis, Πόνημα κατὰ σύνοψιν — τῶν λογάδων φιλοσόφων ms. Dû à plusieurs mains, l'ouvrage se présente de la façon suivante : (ff. 162-204v. 211) début (Τὰ περὶ τῆς τοῦ ἀνθρώπου κατασκευῆς κτλ.) jusqu'aux mots θυμὸς ἐποτρύνησιν ἀείδειν (M. 64, 1080-1276 D 2), (ff. 205v-210) depuis les mots Ἐπεὶ δὲ ἐκ ψυχῆς jusqu'à la fin (M. 1288 D 8-1390).


    5 (ff. 212-235v) [PHILON D'ALEXANDRIE, de vita Moysis livre 1] (éd. Cohn, IV, Berlin, 1902, 119-199).


    6 CLÉOMÈDE, demotu circulari corporum caelestium (éd. H. Ziegler, 1891) : (ff. 236-257v) livre 1, (ff. 258-275) livre 2.


    Les ff. 276-287 ne sont autre chose que le Coisl. 377 (anc. 157 ; XVIe siècle, papier, mm. 215 x 140, ff. 12, 22 lignes ; titres et initiales vermillon). Ils sont occupés par les caractères 1-15 de THÉOPHRASTE ; le ch. 5 est suivi de l'addition καὶ πλειστάκις — παλαίστρα (= 21 § 6-10) ; le ch. 11 ajoute le passage καὶ οἰνοπωλῶν — μὴ λάϐωσι (= 30 § 5-16). A la suite (f. 287v) vers à l'adresse de Théophraste (Ἀλλ' ἐστὶν, ὦ Θεόφραστε, χαλεπόν — καὶ δεινὸς ἑκατέρῳθεν ὀλισθος). Quelques scholies marginales tirées d'auteurs chrétiens (f. 277).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

Notes

  • Plusieurs parties réunies ensemble, dont les cahiers ont été marqués αʹ-λε'. Α la première appartiennent les ff. 1-79v dus à plusieurs mains qui se succédaient (cf. ff. 6-6v. 15v-16. 40r.v. 45. 48), copiés sur un exemplaire lacuneux ou illisible (cf. ff. 18v. 26v. 28. 40v. 41). — La seconde est représentée par les ff. 80-107c, primitivement signés à partir de αʹ. — A la troisième reviennent les ff. 108-161b. — La quatrième (ff. 162-275v), dont le premier feuillet porte encore la lettre α', fut écrite par diverses mains (cf. ff. 174v. 189v. 212. 269).
    Titres et initiales à l'encre rouge. L'ensemble a beaucoup souffert de l'humidité et des vers. Les ff. 79v. 107v — 107cv. 135v. 161v-161bv. 205. 211v sont vides d'écriture. De mains assez récentes : (f. 47v) vers au Christ (inc. Τίς ἡ ἄμετρος ἡ σπλαχνία σου, Σωτέρ) ; (f. 107) début d'une œuvre (?) de Psellos (τοῦ σοφ. — ὑπάτου τῶν φιλÀ) ; (f. 210v) trois énigmes ou rébus (le troisième est Anthol. Pal. VII, 70). F. Iv n° 78. Sur la tranche inférieure : Ολυμπιοδώρου(?).
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données