France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 285

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Proclus (saint, 0390?-0446?) : Homilia 33 : in S. Thomam ap. (CPG 5832) [Grec].

Sophrone de Jérusalem (saint, 055.?-0639) : Vie de sainte Marie l'Égyptienne [Grec].

Intervenant

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • F. Leroy, L' Homilétique de Proclus de Constantinople. Tradition manuscrite, inédits, études connexes, Studi e testi 247, Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, 1967
  • A. Ehrhard, Überlieferung und Bestand der hagiographischen und homiletischen Literatur der griechischen Kirche von den Anfängen bis zum Ende des 16. Jahrhunderts, Texte und Untersuchungen zur Geschichte der altkristlichen Literatur 50-52, Berlin, Boston, de Gruyter, 1937
  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • P. Géhin (éd), Les Manuscrits grecs datés des XIIIe et XIVe siècles conservés dans les bibliothèques publiques de France. II. XIVe siècle, Leuven, 2004
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)
  • H. Omont, Missions archéologiques françaises en Orient aux XVIIe et XVIIIe siècles, Collection de documents inédits sur l'Histoire de France Partie 2, Paris, Imprimerie nationale, 1902 (Version en ligne)

Présentation du contenu

  • Recueil d'homélies pour les fêtes mobiles, depuis le dimanche du prodigue jusqu'à celui de saint Thomas (cf. Ehrhard, Ueberlieferung und Bestand, I, p. 39-41).


    1(ff. 10-20) κυριακῇ τοῦ ἀσώτου, S. JEAN CHRYSOSTOME *, in parabolam de filio prodigo (M. 59, 515-522).


    2(ff. 20-39v) σαϐϐ. τῆς ἀπόκρεω, S. JEAN DAMASCÈNE, de his qui in fide dormierunt (M. 95, 248-277).


    3(ff. 39v-53) κυρ. τῆς ἀπόκρεω, S. JEAN CHRYSOSTOME*, in secundum Domini adventum (M. 59, 619-627).


    4(ff. 53-65v) τῇ β' τῆς τυρινῆς, S. BASILE, in illud Attende tibi ipsi (M. 31, 197-217).


    5(ff. 65v. 71r.v. 66-70v. 27-74v) τῇ δ' τῆς τυρινῆς, S. BASILE, de ieiunio hom. 2 (M. 31, 185-197).


    6(ff. 74v-94v) τῇ ε' τῆς τνρινῆς, ANASTASE LE SINAÏTE, in psalmum 6 (M. 89, 1077-1116).


    7(ff. 94v-107v) τῇ παρασκ. τῆς τυροφάγου, S. BASILE, de ieiunio hom. 1 (M. 31, 164-184).


    8σαϐϐ. τῆς τυρινῆς, S. ÉPHREM a(ff. 107v-112) sermo in patres defunctos 1 (Assemani [gr.-lat.] I, p. 172-175), b(ff. 112-118) sermo 2 (p. 175-180).


    9(ff. 118-130) σαϐϐ. α' τῶν νηστειῶν, NECTAIRE DE CP., de festo s. Theodori (M. 39, 1821-1840).


    10(ff. 130-142v) κυρ. α' τῶν νηστειῶν, oratio historica in festum restitutionis imaginum (Combefis, Auctarium Bibl. Patrum, II, 1648, 715-739 A 5).


    11(ff. 143-148) κυρ. τῆς σταυροπροσκυνήσεως, JOSEPH DE THESSALONIQUE, hom. in sanctam Crucem, λόγος εἰς τὴν ἡμέραν τῆς μεσονηστίμου καὶ εἰς τὴν προσκύνησιν τοῦ τιμίου καὶ ζωοποιοῦ σταυροῦ ms. (ιd. J. Gretser, Opera omnia, t. II, Ratisbonne, 1734, p. 85-88).


    12(ff. 148-174) τῇ ε' τῆς ἑϐδ. τῶν νηστειῶν, S. SOPHRONE DE JÉRUSALEM, vita s. Mariae Aegyptiae (M. 87, 3, 3697-3725).


    13(ff. 174-185v) σαϐϐ. τῆς ἀκαθίστου, utilis narratio de festo Acathisti (M. 106, 1336-1353).


    14(ff. 186-203) σαϐϐ. τοῦ Λαζάρου, ANDRÉ DE CRÈTE, in Lazarum quatriduanum (M. 97, 960-985).


    15(ff. 203-220v) κυρ. τῶν βαΐων, ANDRÉ DE CRÈTE, in ramos Palmarum (M. 97, 985-1017).


    16(ff. 220v-222v. 331r.v. 223-230v) τῇ μεγάλῃ β', S. JEAN CHRYSOSTOME, om. 67 in Matth. (M. 58, 631-640).


    17(ff. 230v-239v) τῇ μεγάλῃ γ', S. JEAN CHRYSOSTOME, hom. 78 in Matth. (M. 85, 711-718).


    18(ff. 240-250v) τῇ μεγάλῃ δ', S. JEAN CHRYSOSTOME, hom. 80 in Matth. (M. 58, 723-730).


    19(ff. 251-269) τῇ μεγάλῃ έ, S. JEAN CHRYSOSTOME, de proditione Iudae hom. 1 (M. 49, 373-382).


    20τῇ μεγάλῃ παρασκ. a(ff. 269-278) S. JEAN CHRYSOSTOME *, in sancta et magna Parasceve (M. 50, 811-816) ; b(ff. 278-305) GEORGES DE NICOMÉDIE, in s. Mariam assistentem cruci (M. 100, 1457-1489).


    21(ff. 305-326) τῷ μεγ. σαϐϐ., S. ÉPIPHANE DE CHYPRE*, in sepulturam Domini (M. 43, 440-464).


    22κυρ. τοῦ Πάσχα a(ff. 326-329v) S. GRÉGOIRE DE NAZIANZE, orat. 1, in s. Pascha I (M. 35, 396-401) ; b(ff. 329v-330v. 332-335) S. GRÉGOIRE DE NYSSE, in s. Christi resurrectionem orat. 5 (M. 46, 684-689) ; sous le nom de s. Jean Chrysostome dans le ms.


    23κνρ. τοῦ Θωμᾶ, S. JEAN CHRYSOSTOME * a(ff. 335-345) in incredulitatem Thomae (inc. Ἰδοὺ πάλιν ἑορτή, ἰδοὺ πάλιν σωτηρία ψυχῶν, des. ἡτοιμασμένην ὑμῖν βασιλείαν ἀπὸ καταϐολῆς κόσμου, ἧς γένοιτο κτλ. ; cf. Vat. gr. 455, f. 55v), b(ff. 345-352) in novam Dominicam et in s. Thomam (M. 63, 927-930).


    Le manuscrit finissait à cet endroit, comme en témoigne la table du début. Il fut, dans la suite, complété par l'addition d'une pièce au commencement et de cinq à la fin (cf. Ehrhard, III, p. 304) : 1(ff. 4-9v) κυρ. τοῦ τελώνου καὶ τοῦ φαρισαίου, S. JEAN CHRYSOSTOME sur la parabole du jour ; après le texte de l'évangile, l'homélie commence Καθάπερ γὰρ πολλῶν νεφῶν συνδρομὴ (= de Incomprehensibili orat. 5 : M. 48, 744, 35-748). 2(ff. 352v-370) CYRILLE D'ALEXANDRIE *, in festum Palmarum (M. 77, 1049-1072). 3(ff. 370-388) ANDRÉ DE CRÈTE, in Annuntiationem BMV. (M. 97, 881-913). Suivent des miracles de saint Georges : 4(ff. 389-396) GRÉGOIRE LE DECAPOLITE, sermo historicus, ἀπὸ τῶν θαυμάτων τοῦ ἁγίου μεγαλομάρτυρος Γεωργ(ίου) περὶ τοῦ Σαρακηνοῦ θεασαμένου τὴν ὁπτασίαν ἐν τῷ ναῷ τοῦ ἁγίου μεγαλομάρτυρος Γεωργ(ίου) ms. (rédaction assez éloignée de M. 100, 1201-1212) ; 5(ff. 396-413v) liberatio pueri (BHG. 688). 6(ff. 414-415v) récit de l'invention de la croix attribué à Ménandre le Protecteur (quelques différences avec E. Nestle, Die Kreuzauffindungslegende, dans Byz. Zeitschrift, 1895, p. 324-331 ; cf. A. Delatte, Anecdota Atheniensia, I, 1927, p. 289-298).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

Notes

  • Manuscrit constitué par étapes, aujourd'hui abîmé par l'humidité. Son économie paraît s'expliquer ainsi : a un recueil normal d'homélies pour les fêtes fixes jusqu'au premier dimanche après Pâques, comprenant quarante-trois fascicules (ff. 10-352) et un index préliminaire (ff. 1v-3) ; il fut bientôt grossi b d'une pièce au début et d'une ou plusieurs à la fin, dont il ne restait au XVe siècle que quelques feuillets. (4-8. 352v-353v) ; c en 1475, le moine Nicéphore (cf. f. 388) désireux de réparer les brèches suppléa par un feuillet de parchemin arraché d'un manuscrit arménien (f. 9) ce qui manquait à la pièce du commencement, remplaça ou compléta (ff. 354-388) ce qui suivait le f. 253v ; d les ff. 389-425 sont également de la fin du XVe siècle.
    Bandeaux, titres et initiales à l'encre rouge. Le manuscrit appartenait au monastère de Costamoni, à l'Athos (f. 424v) ; f. 425 sans écriture. Trace d'écriture sur la tranche inférieure.
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données