France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 239

Textes du manuscrit

Source des données : Mandragore

Source des données : Pinakes

Enluminures et décors

Bibliographie

  • A. BOONEN, « Étude iconographique des scènes bucoliques illustrant le Discours 44 (chap. 10-11) de Grégoire de Nazianze », dans A. Schmidt (éd), Studia nazianzenica II, CCSG 73, Turnhout, Brepols, 2010, p. 1-41
  • J. Mossay, « Le berger d’après des textes de Grégoire de Nazianze », dans A. Schmidt (éd), Studia nazianzenica II, CCSG 73, Turnhout, Brepols, 2010, p. 367-390
  • M. Bernabò, Voci dell'Oriente. Miniature e testi classici da Bisanzio alla Biblioteca Medicea Laurenziana, Firenze, Edizioni Polistampa, 2011
  • A. Ehrhard, Überlieferung und Bestand der hagiographischen und homiletischen Literatur der griechischen Kirche von den Anfängen bis zum Ende des 16. Jahrhunderts, Texte und Untersuchungen zur Geschichte der altkristlichen Literatur 50-52, Berlin, Boston, de Gruyter, 1937
  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)

Présentation du contenu

  • Collection des XVI discours de S. GRÉGOIRE DE NAZIANZE (cf. A. Ehrhard, Ueberlieferung und Bestand..., II, p. 211-212). 1(ff. 3-5) orat. 1 (M. 35, 396-401) ; 2(ff. 6-21v) orat. 45 (M. 36, 624-664), ἀναγινώσκεται... τῇ β' τῆς διακινισίμ(ου) ; 3(ff. 22-27v) orat. 44 (M. 36, 608-621), ἀναγινώσκεται... εἰς τὴν νέαν κυριακήν ; 4(ff. 28-37) orat. 41 (M. 36, 428-452), ἀναγινώσκεται... εἰς τὴν Ν' καὶ εἰς τὸ Πνεῦμα τὸ ἅγιον ; 5(ff. 37v-46) orat. 15 (M. 35, 912-933), ἀναγινώσκεται... αὐγούστῳ εἰς τὴν α' ; 6(ff. 46v-56v) orat. 24 (M. 35, 1169-1193), ἀναγινώσκεται... ὀκτωϐρίῳ α' ; 7(ff. 57-65) orat. 19 (M. 35, 1044-1064), ἀναγινώσκεται... πρὸ πέντε ἡμερῶν τῆς Χριστοῦ γεννήσεως ; 8(ff. 65v-73v) orat. 38 (M. 36, 312-333), ἀναγινώσκεται εἰς τὴν Χριστοῦ γέννησιν ; 9(ff. 74-119v) orat. 43 (M. 36, 493-605), ἀναγινώσκεται... ἰαννουαρίῳ α' ; 10(ff. 120-130) orat. 39 (M. 36, 336-360), ἀναγινώσκεται... εἰς τὰ ἅγια Θεοφάνια ; 11(ff. 130v-158v) orat. 40 (M. 36, 360-425), ἀναγινώσκεται... τῇ ἐπαύριον τῶν φώτων ; 12(ff. 158v-162v) orat. 11 (M. 35, 832-841), ἀναγινώσκεται... ἰαννουαρίῳ ι' ; 13(ff. 163-181v) orat. 21 (M. 35, 1081-1128), ἀναγινώσκεται... ἰαννουαρίῳ ιη' ; 14(ff. 182-196) orat. 42 (M. 36, 457-492), ἀναγινώσκεται... εἰς τὴν μνήμην τοῦ ἁγίου ; 15(ff. 196v-216v) orat. 14 (M. 35, 857-909), ἀναγινώσκεται... τῇ κυ(ριακῇ) τῆς ἀπόκρεω ; 16(ff. 217-228) orat. 16 (M. 35, 933-964), ἀναγινώσκεται... τῇ κυ(ριακῇ) τῆς τυρινῆς. — Les trois premiers discours sont entourés de scholies marginales attribuées à Basile le petit (Βα, cf. ff. 4. 7. 22. 23. 24. 24v. 25v), à Georges de Césarée (Γε, cf. ff. 11. 23. 24. 25. 25v. 27), mais le plus souvent anonymes ; ce qui reste lisible de la première (sur M. 35, 397 Β 7 : Χρυσὸν) commence par les mots Χρυσὸν λέγων ἴσως ἢ ἄργυρον (cf. Georges Mocianus dans Coislin 236, f. 208v) ; la dernière (f. 27v ; sur M. 36, 621 A Ἔαρ σώμασιν) inc. Τὸ ἐν τρυφῇ ταῖς ἀγαθαῖς ἀρεταῖς, des. πρὸς τὸν ἐκεῖσε βίον ἐν Χριστῷ Ἰησοῦ τῷ κυρίῳ ἡμῶν. Au début des oratt. 45. 44. 41. 15. 24 et 39 on trouve la note : ἐγρά(φη) καὶ οὗτος ὁ λόγος ἐν τοῖς ἔξω. — Suivent (ff. 229-256) vie de saint Grégoire de Nazianze par le prêtre Grégoire (M. 35, 244-304), ἀναγινώσκεται... εἰς μνήμην τοῦ ἁγίου λόγ(ος) ιζ' ; (ff. 256v-295) orat. 2 (M. 35, 408-513).


    Les ff. 1-2v arrachés d'un ms. du XIIIe-XIVe siècle (parchemin, 2 col., 46 lignes) contiennent un fragment de Pentecostarium, pour le jour de la Pentecôte ; inc. mut. ὧν κατέφαγεν ἡ ἀκρίς [Joel 2, 25], des. ὁ Χριστὸς ἔρχεται (Jean 7, 41).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

Notes

  • Le manuscrit comprenait au moins quarante-trois cahiers dus à trois mains contemporaines (a ff. 4-228, b ff. 229-240v, c f. 241 ss.). Plusieurs feuillets disparus furent suppléés au XIVe-XVe siècle (278. 293-295), d'autres le furent au XVIe siècle (3-5. 284-287), époque à laquelle le volume fut restauré au mieux, augmenté de deux feuillets de garde (1. 2) et relié. Ornementation riche et distinguée ; au début de chaque discours petits tableaux finement encadrés ; à l'intérieur même du texte quelques figurines ; initiales majeures en plusieurs couleurs et or ; inscriptions et début des péricopes rouge et or (sur l'ensemble, cf. Bordier, Description des peintures, p. 205-214). Addition (f. 101), corrections (ff. 85. 179v), scholies d'âge récent (ff. 82-126). F. 3 estimation : γρόσα δ'. Sur le contre-plat postérieur : Ἱερόθεος (ἀναγνώστης ?). Quelques miniatures ont été reproduites par H. Omont, Miniatures des plus anciens manuscrits grecs, pl. CXVI-CXVIII, cf. p. 54-6. (Source : BnF, Département des manuscrits)

Vie du livre

Sources des données