France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 1019

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Ancien possesseur

Anciennement dans

Bibliographie

  • C. Astruc, M. Concasty, Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits grecs. Troisième partie : Le Supplément grec, Tome III, numéros 901-1371, Paris, 1960 (Version en ligne)

Présentation du contenu

  • Typicum du monastère de Grottaferrata, composé en 1300, sous l'abbatiat de Blaise II (cf. A. Rocchi, De cœnobio Cryptoferratensi ejusque bibliotheca et codicibus... commentarii, Tusculum 1893, pp. 52-58) : 1(ff. 4-160v) ménologe. 2(ff. 161-162v) τάξις τοῦ εὑρεῖν ἐν συντόμῳ προκείμενα, ἀποστόλους, ἀλληλούϊα, εὐαγγέλια καὶ κοινωνικὰ διαφόρων ἑορτῶν καὶ ἁγίων. 3(ff. 162v-165) γνῶσις τῶν δέκα τεσσάρων δεσποτικῶν ἑορτῶν. 4(ff. 165v-220) synaxaire, soit : Triodium et Pentecostarium (ordre des offices depuis le dimanche du publicain jusqu'à celui de tous les Saints). 5(ff. 220-222) table des ἀπολύσεις.


    Au début du volume (ff. 1-3v, mm. 272 x 220), chronique du monastère de Grottaferrata entre les années 1571 et 1641 (cf. A. Rocchi, op. cit., pp. 115-116. 111. 136). Un passage de cette chronique (soit f. 1, l. 4 ab imo-1v, l. 15, τῆς μοναχικῆς) a été publié et traduit par Montfaucon (Diarium italicum..., Paris 1702, pp. 334-335).


    Le f. 223r.v (XVIIIe siècle, mm. 215 x 165) n'appartient pas au manuscrit. Il contient le début de la cohortatio ad gentes de s. CLÉMENT D'ALEXANDRIE, en traduction latine, avec quelques indications marginales et des notes en bas de page disposées sur deux colonnes. Des. mut. solus porro eorum quiusquam fuerint (cf. M. 8, 56 13 11, μόνος γοῦν τῶν πώποτε).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Notes

  • Copie du ms. Cryptensis Γ. α. 1 (cf. A. Rocchi, Codices Cryptenses..., Tusculum 1883, pp. 209-211), exécutée en partie par D. Jean Guillot, Bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur (cf. f. Iv : Synaxarium monasterii Cryptæ Ferralensis, exscriplum e codice manuscripto dicti Monasterii a Domno Joh. Guillot, monacho ord. S. Benedicti, Congreg. S. Mauri, dum erat socius Procuratoris generalis ejusd. congregationis in Curia Romana ; Montfaucon, op. cit., p. 335). Sur le typicum de Grottaferrata, cf. A. Rocchi, De cœnobio Cryptoferratensi..., pp. 52-58. — Deux mains différentes, comme dans le Suppl. gr. 1018, celle de D. Guillot et celle d'un copiste auxiliaire.
    De même que le volume précédent, ce manuscrit appartint à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés (cf. f. 1, marge supérieure : ex libris monasterii S. Germani a Pratis Parisiensis, congreg. S. Mauri, ord. S. Benedicti. 1713. Il portait la cote 228, 2 (cf. f. IIv). Au XIXe siècle, ce numéro fut pris par erreur pour un n° Séguier-Coislin (cf. f. I : Coisl. 2282), alors que ce manuscrit ne figure ni dans le catalogue de la prisée, ni dans la Bibliotheca Coisliniana de Montfaucon.
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données