France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 141

  • Nom d'usage : Aristote
  • Conservé à : Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits
  • Nombre de feuillets : ff. I. 269, 22 lignes.
  • Format : 159 × 103 mm
  • Reliure :
    • RELIURE – Veau raciné ; dos cuir rouge au chiffre de Charles X avec, en capitales dorées, le titre Ammonius et, au bas du volume, le nom du relieur, Lefebvre.
  • Aspects codicologiques :
    • CAHIERS – 34 cahiers : 4 quat. (1-32), 1 binion (33-36), 4 quat. (37-68), 3 ternions (69-86), 9 quat. (87-158), 11 quat. (162-249) et 2 quinions (250-269) ; 3 ff. isolés (159-161). Signatures α’-δ’ en rouge en haut à droite sur le premier recto des 4 premiers cahiers (ff. 1-32), ς’-κ’ en noir en haut à gauche sur le premier recto des cahiers 6 à 20 (ff. 37-150) et π’-ω’ en haut à gauche sur le premier recto des cahiers 26 à 34 (ff. 194-269) ; 1-34 au crayon dans l’angle inférieur interne du premier recto de chaque cahier. Réclame au f. 8v. Folios blancs : 36rv, 51v-52, 88-91 et 259v.
  • Décoration :
    • DÉCORATION – Croix grecque et initiale majeure (f. 1), schémas (ff. 4v et 14v), titres, signatures et quelques initiales mineures en rouge (pour les ff. 1-29v et 160rv uniquement).
  • Écriture :
    • ÉCRITURE – Petit module. Surface écrite : 120 × 80 mm en moyenne.

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Ancien possesseur

Anciennement dans

Bibliographie

  • C. Astruc, M. Concasty, C. Bellon, C. Förstel, Catalogue des manuscrits grecs. Supplément grec numéros 1 à 150, Paris, 2003

Présentation du contenu

  • Aristote(cf. Commentaria in Aristotelem Græca, Berlin : t. II, 1, 1883, éd. M. Wallies ; t. IV, 1, 1887, éd. A. Busse ; t. XIII, 2-3, 1905-1909, éd. M. Wallies)


    1(ff. 1-14) Porphyre, Εἰσαγωγή (éd. Busse, t. IV, 1, pp. 1-22).


    2(f. 14v) Tableau des quatre formes de prédication (cf. Aristote, Catégories, 2, 1a20-1b9).


    3(ff. 15-35) Aristote, Categoriæ. Quelques scholies marginales : la première (f. 15), inc. ὁ Ἀριστοτέλης ἐν τῷ β’ τῶν Τοπικῶν, des. ἀλλ’ οὐ λόγῳ κατηγορεῖσθαι ; la dernière (f. 28v), inc. ἡ ποιότης ἢ ἐν μόνῃ τῆς ἐπιφανείας, des. χάρις τὰ δὲ σώματος καὶ τὰ λοιπὰ.


    4(f. 35v) Tableau des quatre formes de prédication (cf. Aristote, Catégories, 2, 1a20-1b9).


    5(ff. 37-50v) Aristote, De interpretatione.


    6(ff. 50v-51) Tableau des propositions métathétiques (cf. Aristote, De interpretatione, 14, 23a27-23b7).


    7(ff. 52v-118v) Aristote, Analytica priora : a(ff. 53-97v) livre I, b(ff. 98-118v) livre II. Passage ὅτε δ’ οὕτως ἔχοιεν — τεθείσης (40a30-41a26) copié deux fois, aux ff. 79v, l. 15-80v et aux ff. 81-82, l. 8. Lacune entre les ff. 87 et 92 : ἐγχωρεῖ ἑκατέρῳ ὑπάρχειν [ ― ] φανερὸν οὖν (44b28-48a24). Quelques scholies marginales : la première (f. 52v) est tirée du commentaire d’Alexandre d’Aphrodise (éd. Wallies, Commentaria, t. II, 1, p. 7, 11-15) ; la dernière (f. 110v), inc. συλλογισμὸς ἐξ ἀντικειμένων ἀκολουθία εἶναι, des. οἷον εἴ τις ἑνὶ συλλογισμῷ.


    8(ff. 119-159v. 161rv) ARISTOTE, Analytica posteriora : a(ff. 119-144v) livre I, b(ff. 144v-159v. 161rv) livre II. Nombreuses scholies marginales et interlinéaires : la première (f. 119v), inc. ἀπόδειξις, des. λαμβανόμενος, est extraite du commentaire de Jean Philopon (éd. Wallies, Commentaria, t. XIII, 3, p. 3, 1-2) ; la dernière (f. 158), inc. καθόλου καὶ ἀντιστρέφει τὸ ζῷον, des. καθόλου εἰ οὐκ ἀντιστρέφει.


    9(ff. 162-236v) ARISTOTE, Topica : a(ff. 162-172v) livre I ; b(ff. 173-182) livre II ; c(ff. 182-187v) livre III ; d(ff. 187v, l. 20-197) livre IV ; e(ff. 197-209) livre V ; f(ff. 209-222v) livre VI ; g(ff. 222v-226v) livre VII ; h(ff. 226v-236v) livre VIII, le texte du f. 233, οὐδὲ τὸ στάδιον — προαγαγεῖν (160b9-161a4) doit être lu avant celui du f. 232v, τρίτον δὲ — ἀγωνιζομένων (161a4-39).


    10(ff. 237-259) Aristote, Sophistici Elenchi.


    11(ff. 260-269v) Jean Philopon, Sur les trois figures de syllogismes (éd. Trincavellus, J. Gr. Philoponi Commentaria in priora analytica Aristotelis..., Venise 1536, ff. xxxxii-xxxxvv ; ce texte n’a pas été repris dans les Commentaria, cf. t. XIII, 2, p. VIII).


    Fragment provenant d’un manuscrit du début du XVIIe s. : (f. 160rv ; 158 × 105 mm, 14 lignes) Histoire du philosophe Syntipas, version abrégée de la traduction de Michel Andréopoulos (cf. Suppl. gr. 105, f. 79), extr., καὶ μωροὶ οὐ ποιοῦσι ― Αὖθης ὁ βασιλεὺς (éd. J.-Fr. Boissonade, De Syntipa et Cyri filio Andreopuli narratio, Paris 1828, pp. 158, 7-160, 1 ; éd. V. Jernstedt, « Michaelis Andreopuli liber Syntipæ », dans Mémoires de l’Académie impériale des sciences de St-Pétersbourg, VIIIe série, Classe hist.-philol., 9, 1, 1912, pp. 123, 13-124, 24).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

  • ANNOTATIONS – Dans les marges, additions, variantes, dont quelques unes de première main, manchettes, scholies et figures de syllogismes (cf. ff. 35v, 55v-62). Au f. Iv, schéma disposant en demi-cercle les écoles philosophiques. Au f. 87v, mention Χαῖρε ἡ τῆς χάριτος πηγή. Au f. 269v, compte des feuillets du volume effectué au XIXe s., Le présent manuscrit composé de Deux Cent Soixante neuf folios, y compris les blancs, et à la suite, vérifié par M. Audiffret (employé au Cabinet des manuscrits en 1832 : cf. Delisle, Cabinet des manuscrits, t. II, p. 291).


    HISTOIRE – Le numéro XLII au f. 1 indique la place du volume dans la section grecque du catalogue provisoire établi peu après juillet 1753 (Archives Ancien Régime 71, f. 89v ; cf. Suppl. gr. 6). Estampille de la Bibliothèque royale (XVIIIe s.) aux ff. 1 et 269v (type Josserand-Bruno 15).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données