France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 79

Textes du manuscrit

Source des données : Mandragore

Source des données : Pinakes

Anciens possesseurs

Enluminures et décors

Anciennement dans

Bibliographie

  • D. Bianconi, « Età comnena e cultura scritta. Materiali e considerazioni alle origini di una ricerca », dans A. Bravo Garcia (éd), The Legacy of Bernard de Montfaucon: Three Hundred Years of Studies on Greek Handwriting. Proceedings of the Seventh International Colloquium of Greek Palaeography (Madrid - Salamanca, 15-20 September 2008), Bibliologia 31, Turnhout, Brepols, 2010, p. 75-96, 707-718
  • D. Muratore, La biblioteca del cardinale Niccolò Ridolfi, Hellenica 32, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 2009
  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • D. Bianconi, « All'ombra dell'imperatore. Sui caratteri grafici, materiali e decorativi del Paris. Coisl. 79 (e del Lond. Add. 11870) », Storie di cultura scritta. Studi per Francesco Magistrale, Collectanea 28, Spoleto, Centro italiano di studi sull' alto medioevo, 2012, p. 127-172
  • D. Bianconi, « "Duplici scribendi forma". Commentare Bernard de Montfaucon », Medioevo e rinascimento, 2012, p. 299-317
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)
  • G. Gasbarri, « Cristo al tempio, Lazzaro, la formica-leone. Osservazioni iconografiche su alcune miniature dell’Athen. Gr. 211 », Rivista di Storia della Miniatura, 14, 2010, p. 17-31
  • G. Gasbarri, « Immagini eloquenti. Nuove osservazioni sul codice Athen. gr. 211 con le Omelie di Giovanni Crisostomo », La Sapienza bizantina. Un secolo di ricerche sulla civiltà di Bisanzio all’Università di Roma (Roma, Ott. 2008), Roma, Campisano Editore, 2012, p. 295-314 ; 20 fig.
  • P. Canart, L. Perria, « Les écritures livresques des XI et XII siècles », dans D. Harlfinger (éd)G. Prato (éd), Paleografia e codicologia greca (Atti del II Colloquio internazionale Berlino-Wolfenbüttel, 17-20 ottobre 1983), Alessandria, 1991, p. 67-116
  • J. Anderson, « Eudokia Makrembolitissa's Orthodox Miscellany: Cod. Paris. gr. 922 », Δέλτιον τῆς Χριστιανικῆς Ἀρχαιολογικῆς Ἑταιρείας, 4e ser., 29, 2008, p. 17-22
  • A. Cutler, « Inscriptions and Iconography on Some Middle Byzantine Ivories. I. The Monuments and their Dating », Scritture, libri e testi nelle aree provinciali di Bisanzio. Atti del Seminario di Erice (18-25 settembre 1988), Biblioteca del “Centro per il collegamento degli studi medievali e umanistici nell’Università di Perugia” 5, Spoleto, 1991, p. 645-659
  • D. Bianconi, « Libri e paratesti metrici a Bisanzio nell’XI secolo. In margine a una recente pubblicazione », Medioevo greco, 13, 2013, p. 297-314
  • B. Crostini, « The Teubner Edition of Psellos in the Light of a New Find in MS Trinity College Dublin 373 », dans J. Signes Codoñer (éd)I. Pérez Martín (éd), Textual Transmission in Byzantium: between Textual Criticism and Quellenforschung, Lectio, Studies in the Transmission of Texts and Ideas 2, Brepols, 2015, p. 263-289
  • E. Boeck, Imagining the Byzantine Past. The Perception of History in the Illustrated Manuscripts of Skylitzes and Manasses, New York, Cambridge University Press, 2015
  • I. Hutter, « Schreiber und Maler der Palaiologenzeit in Konstantinopel », dans B. Atsalos (éd), Actes du VIe Colloque International de Paléographie Grecque (Drama, 21-27 septembre 2003), Vivlioamphiastis Annexe 1, Athêna, Société hellénique de reliure, 2008, p. 159-190

Présentation du contenu

  • S. JEAN CHRYSOSTOME, eclogae XXXIII (cf. Coislin 78), précédées de l'index. 1(ff. 5-25) de patientia et longanimitate. 2(ff. 25-45v) de eleemosyna. 3(ff. 45v-61v) de dilectione, comme dans ms. 78. 4(ff. 61v-74v) de doctrina et correptione. 5(ff. 74v-88v) de peccato et confessione, περὶ ἀνεξικακίας ms. 6(ff. 88v-95v) de imperio, potestate et gloria. 7(ff. 95v-108v) de futuro iudicio. 8(ff. 108v-122) de virtute et vitio. 9(ff. 122-131v) de magnitudine et fortitudine. 10(ff. 131v-139) de iuramentis. 11(ff. 139-151) de morte. 12(ff. 151-158v) de liberorum educatione, avec quelques variantes à l'édition. 13(ff. 159-171) de mansuetudine et iniuriarum memoria, comme dans le ms. 78. 14(ff. 171-184v) de oratione. 15(ff. 184v-192v) de paenitentia. 16(ff. 192v-198v) de ieiunio et temperantia. 17(ff. 198v-204) de humilitate animi. 18(ff. 204-208) de anima. 19(ff. 208v-217v) de non contemnenda ecclesia Dei. 20(ff. 217v-225) de providentia. 21(ff. 225-236v) de divitiis et paupertate. 22(ff. 237-243v) de ingluvie et ebrietate. 23(ff. 243v-250) de adversa valetudine et medicis. 24(ff. 250-263) de mulieribus et pulchritudine. 25(ff. 263-271) de avaritia. 26(ff. 271v-276v) de prosperitate et adversitate, comme dans ms. 78. 27(ff. 277-282v) de superbia et inani gloria. 28(ff. 283-287v) de invidia. 29(ff. 288-294v) de odio et inimicitia. 30(ff. 294v-299) de tristitia et maerore. 31(ff. 299-306v) de ira et furore, comme dans ms. 78. 32(ff. 306v-307v) de silentio et secretis. 33(ff. 307v-314v. 319r.v. 315-318v. 320-323) de laudibus s. Pauli ; un feuillet s'étant perdu après 321, manquent les mots Καὶ γὰρ τί ποτε — τολμῶ κἀγώ σκόπει (M. 799, l. 4 ab imo — 800, 45).

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

  • HISTOIRE DU MANUSCRIT. I. Spatharakis et C.L. Dumitrescu ont montré que l'empereur représenté sur trois des quatres enluminures initiales, toutes sur fond or, était Michel VII Doucas. Ces miniatures montrent Michel VII entouré de quatre membres de la Cour (f. 2r), Jean Chrysostome présentant le manuscrit à l'empereur flanqué de l'archange Michel (f. 2v) et enfin l'empereur et son épouse Marie d'Alanie (f. 2bis v). Après l'abdication de Michel VII, les miniatures ont été modifiées par l'ajout de nouveaux cadres et par une intervention sur le visage de l'empereur, afin de l'adapter pour une nouvelle dédicace à son successeur Nicéphore Botaniatès. Pour cette nouvelle présentation, une enluminure, moins luxueuse, a été ajoutée sur le revers d'une enluminure déjà exécutée (f. 2bis r): elle représente l'empereur Nicéphore Botaniatès et le moine Sabas, en qui il faut sans doute voir le responsable de la nouvelle dédicace du manuscrit.

    anc. 309

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Notes

  • Manuscrit luxueux composé et décoré pour l'empereur Nicéphore Botaniate. Au début, quatre riches peintures (cf. Montfaucon, Bibl. Coislin., p. 134-137 ; Bordier, Description des peintures et autres ornements contenus dans les manuscrits grecs de la Bibliothèque Nationale, p. 128-132). Chaque titre est entouré d'une πύλη sur fond or ; les initiales majeures sont décorées dans le même style ; inscriptions et sources des eclogae en lettres d'or. Le début et la fin du ms. ont beaucoup souffert de l'humidité.
    Notes d'un lecteur (XVIe siècle ?) en grec vulgaire, apposées au bas des ff. 12v. 20v. 28v. 44v. 52v. 246v. 247v. 249v. 250v dans un temps où les feuillets étaient brouillés ; au même sont peut-être dues les signatures des cahiers et l'indication du nombre de feuillets occupés par chacune des eclogae.
    Sur la tranche supérieure XPYCOCTOMOC.
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Vie du livre

Sources des données